Our Blog

Comment réussir une rédaction web de haute qualité?

La rédaction web constitue un outil marketing qui doit ; se conformer aux exigences de la langue, susciter l’intérêt du lecteur et celui des moteurs de recherche, tout en étant original.
Pour cela, il faut une stratégie de content marketing (marketing de contenu) et un SEO (référencement naturel) performants. Le but est de répondre aux 200 critères de classement que le moteur de recherche Google considère quand il affiche des SERPs (page de résultats de recherche). La rédaction web est donc une étape importante et l’un des trois piliers du référencement naturel.

Qu’est ce qu’une rédaction web de qualité ?

Une rédaction web de qualité repose sur plusieurs critères. Elle n’est considérée de la même façon pour tous les moteurs de recherche. La communauté des référenceurs s’investit énormément pour essayer de comprendre ce qu’exige exactement Google et mettre en avant un contenu plutôt que d’autres. Elle consacre beaucoup de temps et d’énergie dans des essais et dans l’étude des résultats de recherche naturels pour mieux référencer leurs projets.

Après l’analyse de toutes les études les plus récentes, les plus fiables, et quelques suggestions bien fondées, nous avons élaboré cet article comprenant les astuces de base de la rédaction SEO. Il permet aux internautes de trouver les meilleures astuces qui pourraient l’aider dans la promotion (notamment SEO).

Nous avons regroupé ces différentes astuces en 5 principales parties comprenant les règles pour une rédaction web de qualité : la stratégie, la structure, la conception, la promotion et la technologie.

Rédaction web : Quelle stratégie de contenu ?

Pour permettre à une entreprise d’être plus visible sur les moteurs de recherche, il faut concevoir une bonne stratégie de contenu. Cette stratégie survient avant de commencer la rédaction, la recherche de mot-clé et l’intention de recherche de l’internaute, ainsi que le cycle d’engagement de l’acheteur.
Ainsi, pour maitriser les besoins des cibles, il faut les représenter sous forme de persona ou avatar.

1. quels sont les facteurs de Rank Brain de votre secteur d’activité ?

Il s’agit de se mettre au niveau de Google et mieux comprendre sa façon de recherche. Cependant, les facteurs de classement diffèrent d’un secteur à un autre. L’apprentissage automatique de Google, Rank Brain, met à l’étude les comportements de l’internaute et lui offre les meilleurs résultats pour chaque demande. Certains liens ont plus d’importance pour un secteur que pour un autre et la fraicheur du contenu profite à certains secteurs mais pas tous. C’est la raison pour laquelle il faut bien déterminer les facteurs les plus pertinents pour votre audience et votre secteur d’activité.

2. Analysez le couple mot-clé / intention utilisateur

Vos personas utilisent les mots-clés pour s’adresser aux moteurs de recherche et leur parler de votre secteur d’activité. Ce sont les outils qu’utilisent les internautes pour faire une quelconque requête sur les moteurs de recherche. C’est alors que votre rédaction web interviendra pour fournir une réponse adéquate à leurs besoins.

Optimiser les mots-clés c’est bien, mais répondre aux besoins des utilisateurs, c’est mieux !

3. Etudiez vos Personas

Rédiger, d’accord ! Mais pour qui ? Les spécialistes du marketing et les rédacteurs doivent savoir à qui ils s’adressent en écrivant. Ils doivent comprendre la requête des visiteurs, détecter leur besoin, deviner le genre de difficultés qu’ils rencontrent, ce qui les intéresse et attire leur attention et leur façon d’exploiter les moteurs de recherche.

L’objectif de l’étude des personas est de collecter le maximum d’informations sur la cible afin de se mettre dans sa peau, et anticiper ses attentes. C’est très important pour déterminer votre stratégie web.

4. Comment votre visiteur effectue un acte d’achat ?

Chaque persona a son propre parcours pour effectuer un achat. Le texte que vous rédigerez ne doit négliger aucune étape du parcours, depuis la phase de la découverte jusqu’à la fidélisation. Définissez chaque parcours à part et décidez pour le contenu et de son emplacement. Par la suite, enrichissez ce que vous avez rédigé pour influencer positivement les consommateurs et combler les lacunes.
Pour effectuer un achat, le client commence par la découverte, ensuite l’évaluation des alternatives, la considération, l’étude, l’achat et la fidélisation.
S’il est satisfait, il propagera l’information !
En résumé, le rôle du rédacteur web est de bien structurer un texte afin de le rendre attrayant et chatouiller la curiosité du lecteur.

5. Les sous-sections doivent être organisées par mot-clé

Pour qu’un rédacteur réalise un contenu complet, il faut savoir choisir les expressions-clés. Google est suffisamment intelligent pour comprendre les mots-clés connexes à une intention principale. Il est aussi astucieux de placer les mots clés dans les sous-titres. C’est un moyen efficace pour bien structurer votre rédaction web.

6. Aidez le lecteur à accomplir une tâche

La rédaction doit stimuler le lecteur en faisant de chaque élément de votre rédaction web une réponse à une requête ou une suggestion de tâche. A chaque étape, il doit trouver la solution. Il ne faut pas le laisser s’échapper par manque d’information ou par un contenu « inapproprié ». Vous devez le guider du début jusqu’à la fin de la résolution de sa problématique.

7. Soyez minutieux

Plus le texte rédigé est long (700 mots au minimum), plus il contiendra d’informations utiles aux moteurs de recherche. Il aura plus de chance d’avoir un positionnement élevé dans les moteurs de recherche. Un texte long répond forcément au maximum de questions et présentera plus de solutions à une problématique. Les contenus les plus longs occupent généralement les positions plus élevées. Cependant, le contenu doit être riche et complet !

8. Restez dans le vif du sujet principal

Attention à ne pas vous éloigner du sujet ! La minutie c’est bien, mais le contenu doit répondre parfaitement et correctement aux besoins des clients. Ne vous évadez pas ! La stratégie de contenu peut concerner toutes les thématiques, mais le contenu doit être unique !

9. Ajoutez une prochaine étape à vos contenus

Les prochaines étapes du parcours, appelées en anglais, les CTA (call to action) sont indispensables. Dans le cas où l’utilisateur ne trouve pas de réponse à sa requête dans votre contenu, il existe d’autres moyens de le ramener et ainsi sauver la visite et la réputation de la marque puisqu’on risque le Pogosticking, qui est l’analyse par les moteurs de recherche du comportement de l’internaute dans ses pages de résultats. En outre, s’il trouve une réponse, il va chercher à en savoir plus et avancer dans sa lecture pour découvrir les étapes suivantes du parcours d’achat, ce qui crée des signaux SEO positifs.

10. Adressez-vous au public

Pour une bonne audience, le contenu doit être fluide, clair et compréhensible. Rien ne sert de le bourrer de termes techniques ou compliqués. Il est très important de prendre en considération toutes les catégories d’internautes qui ne sont pas tous des cadres, et très instruits. Ne prenez pas le risque de perdre l’attention et le visiteur. Par contre, votre contenu doit être cohérent, vos sujets spécifiques et votre vocabulaire précis pour une meilleure audience.

11. Le contenu peut être analysé

Les internautes ne sont pas censés lire du mot à mot. Très souvent, ils analysent le contenu en parcourant les titres hiérarchiques et les phrases courtes. Soyez précis. Mettez en place des titres hiérarchiques, des paragraphes lisibles, des images significatives pour faciliter l’analyse.

La stratégie du contenu nécessite des titres et des sous-titres bien écrits et concis pour mettre en valeur l’intégralité du contenu.

12. Des liens internes vers des ressources utiles (maillage interne)

La rédaction doit contenir des liens vers les étapes suivantes et des incitations à l’action (CTA), mais aussi des liens vers d’autres ressources internes qui complètent les informations et apportent plus de détails ou des explications sur des sujets connexes.

13. Des liens utiles externes

Il n’y a pas de sujets exclusifs et votre marque n’est pas unique. Ceci n’échappe pas à Google qui veut connaitre l’étendue de votre expertise. Pour cela, il faut établir des liens vers d’autres contenus bien documentés qui peuvent enrichir votre contenu web.

14. Des médias pertinents et accrocheurs

Le lecteur n’a pas toujours le temps de lire. Les images, vidéos, contenus interactifs, GIF… sont plus agréables à regarder et plus attrayants. Cela amuse les lecteurs! Cependant, n’utilisez pas de fichiers lourds afin de ne pas freiner la navigation ou ralentir la vitesse de chargement. Formatez les images avant de les télécharger pour qu’elles soient aussi larges que le contenu. La taille des fichiers doit être inférieure à 150 Ko. Voici des banques de données contenant des GIF ou images : Giphy, Pixabay, Unsplash

15. Offrez de la valeur ajoutée

Soyez créatif et original dans la rédaction de votre contenu. La répétition de phrases déjà vues ne fait pas de vous un bon rédacteur. Si vous n’avez rien d’unique à proposer, il est inutile de rédiger un contenu.

16. Un contenu pertinent pour votre marque

Votre texte doit refléter votre business et respecter votre image de marque. Il doit être pertinent pour votre activité et alléchant. Mais alors, ne dépassez les limites de votre secteur d’activité pour rester crédible. Sachez que votre public n’est pas intéressé par le contenu hors-sujet, et ne prenez pas le risque de perdre sa confiance. D’autre part, votre contenu et les moteurs de recherche fonctionnent ensemble pour créer une autorité sur un sujet. Alors restez où vous êtes !

17. Ayez un contenu unique !

La créativité est l’atout du rédacteur. Son contenu doit avoir une valeur unique, mais aussi une expérience unique. Vos concurrents ne font que du contenu textuel ? Soyez différent, convertissez votre contenu sous forme d’infographies. N’utilisez pas les mêmes images que vos concurrents, faites vos propres photos ou créez une vidéo personnalisée.

18. Assurez-vous de la bonne utilisation de votre site sur les mobiles

Ne vous contentez pas de passer un test de convivialité mobile, mais plutôt soyez sûr que le contenu que vous rédigez fonctionne sur un écran mobile, que les images sont bien centrées et que les boutons et les liens sont assez grands pour les pouces.

Un contenu de qualité doit être :

– Inattendu pour surprendre agréablement votre audience ou la provoquer tout en renforçant l’autorité de la marque. Evitez le contenu insipide ou superficiel.
– Éducatif pour enrichir les connaissances des internautes avec des liens bien choisis pour un meilleur classement de votre contenu.
– Inspirant, pour inviter le client à s’intéresser à votre produit. Le lecteur n’a pas besoin de bonne formule pour s’inspirer, mais plutôt d’un bon message de communication.
– Crédible, en vous basant sur des faits réels et sur la démonstration d’une bonne expérience de votre marque. Pour cela, établissez un lien avec des sources fiables qui appuient vos affirmations.
– Émotionnel pour qu’il s’incruste dans la mémoire du public qui n’oubliera plus le contenu. Jouez sur leurs sentiments en provoquant une forte émotion qui les fera rire, pleurer ou les mettra en colère.
– Divertissant pour un public soumis en permanence au stress quotidien. Si le sujet ne s’apprête pas à un contenu textuel divertissant, utilisez des vidéos, des quiz, etc. Captivez votre audience !
– Pratique, en tenant compte des habitudes et des pratiques de votre public. Fournissez les solutions auxquelles s’attend votre cible.
– Crédible, au moyen de votre expertise et votre expérience. Soyez sincère dans vos propos et parlez de vos échecs aux lecteurs en leur montrant la façon dont vous vous en êtes sortis. Parlez-leur de votre propre expérience !
– Actionnable, en incitant le lecteur au travail. En leur apportant les informations qu’il faut et la pratique, vous arriverez à leur enseigner la façon de passer à l’action. Vos contenus doivent être en mesure de les motiver.

Comment concevoir une bonne rédaction web ?

1) Un titre principal attractif

Le titre est la partie principale du contenu. Il doit être unique et résumer tout le texte. Inattendu, évocateur et inspirant sont les maîtres mots du titre. Il ne doit pas manquer de crédibilité. Il faut qu’il suscite la curiosité du lecteur pour l’inciter à cliquer. L’usage des nombres est un moyen sûr pour ce faire, comme « 7 façons étonnantes « , « 9 meilleurs conseils « , etc.).
Un titre doit être éditorial efficace et percutant.

2) L’introduction doit engager le lecteur

Après les titres, il faut savoir retenir le lecteur par une bonne introduction qui attire son attention. Le premier paragraphe, doit être en mesure de garder le lecteur et l’inciter à passer du temps sur votre contenu. Ne négligez pas cette partie pour vous concentrer sur le corps du contenu. Le reste du contenu n’a de l’importance que si l’introduction captive le lecteur.

3) Allégez votre contenu

Une fois terminé, refaites une seconde lecture et supprimer les mots en trop qui n’ont aucune valeur ajoutée. Ecrivez en vrac puis faites le ménage de votre contenu !

4) Vérifiez l’exactitude de votre contenu

Avec la propagation des fakenews, il est indispensable de vérifier toutes les informations que vous insérez. Ne gâchez pas votre travail en citant de mauvaises informations.

5) Ecrivez ce que le lecteur veut lire

C’est bien pour Google, d’organiser votre texte avec des sous-sections pour chaque mot-clé secondaire. Mais pour le lecteur, mettez en valeur les questions qu’il veut poser et les réponses qu’il veut voir. Utilisez les lettres capitales s’il le faut !

6) Contribuez à l’histoire de la marque

Si vous arrivez à un contenu pertinent, c’est que vous avez contribué à retracer l’histoire de la marque. Créez une véritable identité de marque ! Quand vous racontez l’histoire de la marque vous atteindrez le cœur du client qui sera plus réceptif à la marque.

Une rédaction web de qualité est partageable

Maintenant que vous avez terminé la rédaction, passez à l’étape la plus important et qui est l’une des trois principales caractéristiques de l’engagement SEO, en partageant votre texte. Rendez votre contenu web visible.

1) Partagez sur les médias sociaux de marque

Publiez votre contenu sur Tweeter et demandez à vos amis de le partager au maximum. Dites-le aussi à vos employés, votre famille, vos connaissances…
Il faut vérifiez que le contenu est prêt à s’afficher parfaitement sur les réseaux sociaux. Aidez-vous par le plugin Yoast SEO si le site est sur WordPress.

2) Réglez vos boutons de partages

Les boutons sociaux doivent être mis en avant. Vérifiez qu’ils sont faciles à trouver et simples à utiliser sur votre contenu.
Un contenu de haute qualité repose sur des technologies propres
Il y a des considérations techniques qui concernent le référencement et sont conçues pour l’ensemble du site. Quant aux contenus, ils doivent être soumis à des vérifications spécifiques, des techniques appropriées pour chaque contenu.

3) Le sitemap

Le sitemap est un fichier qui contient toutes les URLs des pages de votre site afin de faciliter l’indexation des pages aux moteurs de recherche. Il faut envoyer votre sitemap XML à Google.
Il faut générer un sitemap pour le référencement naturel.

4) Chargez votre contenu web

Pour qu’un utilisateur mobile atteigne le chargement du contenu, il faut 3 secondes, et puisque l’indexation mobile-first est d’actualité, trois secondes sont tout ce que vous avez. Vérifiez que la nouvelle page de rédaction ne dépasse pas les 3 secondes. Cette vitesse est un critère essentiel dans la réussite d’un site web car les internautes ne sont plus patients. Il faut leur permettre un accès rapide à votre site internet !

5) Est lié de manière appropriée à partir du site

Votre nouvelle rédaction web doit se trouver dans une structure logique du site Internet. Pour cela, il faut que les liens internes transmettent de façon claire cette hiérarchie logique. Vérifiez cette transmission !

Comment devenir un rédacteur web